Published on March 21st,2011 at 7:29 PM
By >Ike

Après le tremblement de terre la vie reprend son cours

Dans ce post nous allons vous raconter l’histoire d’un ami qui vit juste à côté de Tokyo, dans la préfecture de Gunma. Il travaillait à Fujinomiya (préfecture de Shizuoka, au sud de Tokyo) lorsque le Tsunami et le tremblement de terre ont frappé la préfecture de Miyagi puis d’Iwate/Fukushima une minute après. Il a posté une pooto lorsqu’il se trouvait dans la région de Noborito, en indiquant qu’il avait du marcher 6 heures avant de rejoindre son domicile en raison de l’absence de trains dans la préfecture de Tokyo. De nombreuses autres personnes ont relatés leur peurs lorsque le tremblement de terre a frappé cette zone. La peur des répliques les tenant éveillés.

C’est à ce moment que les premiers rapports sur les incidents de la Centrale de Fukushima Dai-Ichi ont commencés à arriver. Contrairement aux informations données par les médias internationaux, de nombreux habitants Japonais sont restés très calmes et regardaient ces évènements d’un oeil aussi serein que possible, certains arrivant même à en plaisanter. Cela fait partie de l’attitude nationale vis à vis des catastrophes. Il y a de la peur, mais le meilleur moyen de ne pas tomber dans une dépression globale est de rester fort et de montrer le moins d’inquiétude possible.

A la suite des problèmes rencontrés sur les réacteurs, des plans pour économiser l’énergie ont été annnoncés par le gouvernement Japonais, le courant devaient être coupé à certaines heures. Ceux qui voulaient être sûrs d’avoir de la lumière avaient intérêt d’avoir posséder des batteries. Par conséquent de nombreuses personnes se sont ruées dans les magasins pour en faire le plein. Les rapports des Grands Magasins d’Electronique de Shinjuku aet d’Akihabara ont indiqués qu’ils avaient vendu tout leur stock de batteries, chargeurs, lampes de poches et autres…

Le deuxième jour : Les informations concernant les régions périphériques de Tokyo indiquaient des dommages plus faibles que ceux subis par les régions du Nord où les rues sont béantes, où des blocs de Granit ont été déplacés et où les boutiques ont été transformées en tas de ruine. Cependant certaines régions (dont nous avons vu des photos) situées dans le nord de Tokyo, semblent à peu près intacte.

Comme prévu les trains ont été annulés, reportés ou retardés jusqu’à nouvel ordre. Ceci est du au fait que le trafic ferroviaire est très gourmand en énergie et que la société des chemins de fer doit s’assurer que son réseau est intact et ne présente pas de danger.

Les réserves de carburant fondent comme neige au soleil et chacun cherche à avoir suffisament d’essence pour quitter Tokyo si, par malheur, la Centrale de Dai-Ichi zone présentait un réel danger. De nombreuses stations service sont à cours de carburant et aucun réapprovisionnement n’est actuellement prévu.

Ce fut la même histoire pendant trois jours, les petites épeciries ont commencées à être à cours de fournitures, plus d’eau, de nouilles, de papier toilette et enfin de pain. TEPCO, le principal fournisseur d’électricité (propriétaire de la centrale de Dai-Ichi) a annoncé la gravité de la situation, et le gouvernement a communiqué que certaines régions seraient classifiés en groupe, ou chaque groupe serait privé d’électricité à certaines heures. Cela signifie que certains trains ne fonctionneraient pas durant certaines périodes, que les boutiques seraient fermées plus tôt qu’à l’habitude et que les personnes auront à trouver un moyen alternatif pour leur consommation électrique. Contrairement à ce que les grands médias ont indiqués, ces coupures de courant ont rapprochées les gens ce qui les a rendu un peu moins difficile.

Jour 4 et suivants : La plupart des trains refonctionnent normalement. Les évènements de Fukushima ont fait partir de nombreux étrangers vers leurs pays d’origine. L’aéroport International de Narita a indiqué qu’ils n’ont jamais fait face à une telle émigration. La plupart des Japonais sont toujours inquiets par rapport à la centrale de Dai-Ichi. Mais la chose qui les affecte le plus est la pénurie dans les supermarchés, les épiceries locales ainsi que le manque d’essence. L’affaire TEPCO commence elle aussi à énerver les plus calmes d’entre nous. La plupart des maisons au Japon sont alimentées électriquement, ce qui les rend glaciales lorsqu’il n’y a plus de courant. Avec le manque d’essence et la rareté des denrées alimentaires la nation se retrouve dans une situation pour le moins stressante.

50 volontaires travaillant dans la Centrale de Fukushima Dai-Ichi risquent leurs vies en dépit des radiations pour s’assurer que les réacteurs nucléaires restent sous contrôle. TEPCO, de leur côté font tous leurs efforts pour refroidir ce réacteurs au maximum. La nation entière est particulièrement fier du travail accompli par ces 50 volontaires. Ces héros mettent leur vies en jeu pour sauver le Japon, certains d’entre eux sont déjà tombés. Reposez en paix messieurs les courageux héros.

Actuellement la pénurie commence à devenir un réel problème. Des amis m’ont indiqués vivre sur leur réserves. De nombreux habitants de Tokyo et du Nord prennent des avions en direction du Sud pour y passer quelques jours/semaines dans un hôtel ou chez des amis jusqu’à ce que la situation s’améliore. On ne peut espérer le retour de l’électricité alors que l’une des principales usine électrique (Dai-Ichi) sera certainement transformée en tas de ferrailles et nécessitera d’être entièrement reconstruite.

Si vous souhaitez vivre d’un peu plus près ce que l’eau est capable de faire (à travers une vidéo) jetez un oeil à la vidéo de Channel4 réalisée depuis un toit. A moins d’avoir une maison particulièrement résistante, il n’y a aucun moyen d’arrêter ce phénomène.

Category Misc
              
Related Articles


 

3

Sony sur le point de lancer un Notebook Hybride ainsi qu'un Notebook sous Chrome cet été ?

0

La Nintendo 3DS arrive un peu plus tôt en France pour certains chanceux

Comments
 

  • Emmanuel

    La famille de ma femme nous donne les mêmes infos concernant la pénurie (ses parents vivent dans la préfecture de Gunma et sa soeur à Tokyo) Nous avons beaucoup de mal à savoir jusqu’à quel point ils manquent de nourriture, ils ne veulent pas nous inquiéter…Ils parlent aussi des “rumeurs” autour de la contamination radioactive.
    Je pense, contrairement à certains mauvais esprits, que tu as bien fait de rentrer en France avec ta petite famille.
    J’aurais fait de même pour ma fille.
    Gambaté !!

    Emmanuel

    • Hopakus

      Je suis d’accord avec ça. nous devions nous rendre dans la famille de ma femme avec notre fille de deux ans et nous avons annulé le voyage pour la protéger des radiations. certains étrangers on décidés de rester sur place et ont eu des mots assez durs sur les “fuillards” comme ils aiment à les appeler. chacun son truc, mais mettre les enfants à l’abri est une sage décision…

  • Leulapin

    C’est clair que les pauvres techniciens sur site méritent le respect.

    De ce qu’on nous en dit en occident ils paient les pots cassés du manque de responsabilité de leur hiérarchie sur la sécurité, la prise en compte des recommandations de l’AIEA, voire même des rapports auraient été falsifiés juste pour minimiser les coûts et faire du fric.

    Je ne sais pas quel est le discours sur place sur le sujet mais si c’est vrai c’est complètement dégueulasse pour eux, leurs proches etc.

    Total respect pour ce qu’ils endurent.

  • Phil

    faudrait aussi parler de la TEPCO et de ces rapports de maintenance falsifié !

    a partir de la je me demande si les japonais garderait une pleine confiance !

    • Obs

      Clair, on parle de Japonais calmes devant la crise nucleaire, mais ca me parait fantasme.
      Beaucoup de choses sont filtrees, edulcorees, et le agences de propagande nucleaire ont( et continuent) a bien faire leur boulot.
      Je ne suis pas convaincu que tout le monde resterait stoique devant plus de details sur tepco et le risques encourus actuellement….

  • raven

    Bonjour,
    Merci de ces informations pertinentes et qui me donnent l’impression de “sentir ce qui se passe sur place”.
    Je suis également un heureux lecteur de vos rubriques (qui ne se sont pas arrêtées) qui espère que votre femme et sa famille se portent bien.
    Cordialement.

  • Marsubleu

    Je suis a Tokyo et les supermarches ont en effet des allures un peu degarnies qu’on ne leur a jamais vues.
    Mais bon, sans pouvoir encore etre qualifiee de normale, la situation s’ameliore progressivement. Il y a maintenant du lait, en petite quantite et limite a 1 litre par personne, mais c’est deja ca.

    J’ai passe le weekend a Fukuoka chez mon beau frere, histoire d’arreter de stresser et de regarder les news toute la journee. Mais aujourd’hui, c’est de nouveau Tokyo, avec son lot de nouvelles inquietantes, comme le vent du nord qui a la mauvaise idee de rabattre les potentielles emanations de la centrale vers Tokyo, ou la pluie, qui ferait tomber les memes emanations sur mon balcon…

    Bref, on reste calme, on se concentre sur le boulot en retard et on met trois pulls et deux paires de chaussettes…

  • Olivier

    Toutes mes condoléances aux familles des victimes et disparus.

    Courage aux blessés et survivants qui doivent tout reconstruire, dans le froid qui s’abat maintenant sur la région (j’ai vu à la tv la neige tomber sur les ruines). Comme si le tremblement de terre, le tsunami et les radiations ne suffisaient pas.

    Quel calme et quelle discipline. Dans d’autres pays, on aurait vu pour moins que ça des cohues, des mouvements de panique et des pillages.

    Pour la centrale nucléaire, pourquoi n’utilisent-ils pas de robots ? On voit souvent sur ce site les avancées en robotique, véhicules radio-guidés et autres. Ne pourraient-ils pas mettre ‘un tuyau’ sur un véhicule radioguidé pour amener de l’eau et refroidir le réacteur, au lieu d’envoyer des ‘kamikazes’ (mais ici pour la bonne cause).

    Prenez soin de vous, et bien que non croyant d’aucune religion, mes prières vont à vous.

    Sincèrement,

    Olivier.

    • Leulapin

      L’électronique ne supporte pas l’irradiation. De ce que j’en avais lu c’est pour ça que les avions russes avaient des tubes à vide pour l’assistance au pilotage, la logique était qu’une explosion nucléaire atmosphérique clouait au sol toute l’aviation occidentale…

      Bref, c’est pas si simple malheureusement, faudrait des robots pilotés à distance via de l’air comprimé quelque chose dans le genre, ça n’existe pas encore donc.

 

0

Sharp - Un carnet de notes électronique capable de sauver plus de 2000 pages de données

0

LG - La Pocket Photo va sortir en rose

0

Transformez votre iPhone 4/4S ou 5 en caméra grâce à Donya

0

Elecom - Une batterie nomade pour smartphone déclinée de multiples façons

0

Thanko - Un appareil téléphoto zoom optique 30x "APOLLO2" - Faites des photos d'objets situés à 40m

0

Elecom - PC GLASSES - Elle réduisent la lumière bleue de 65% et la fatigue oculaire

0

Le robot pneumatique IBIS pour 1/10ème du coût du da Vinci

0

Thanko - Une caméra en forme de stylo - Capable de filmer en HD 1080p

0

Contrôlez votre rythme cardiaque seulement en portant un t-shirt rempli de ces électrodes textiles

0

Sanwa Supply - Un support de tablette aimanté

0

NTT Docomo - Disney Mobile on Docomo F-07E - Un smartphone officiel Disney

0

LG - Des moniteurs ultra-larges avec ratio cinéma 21:9

0

JVC Kenwood - ADDIXXION "GC-XA2" - Résistance à l'eau, à la poussière, aux chocs et au froid

0

Thanko - Une batterie portable 7,5mm de la taille d'une carte de crédit - Une capacité augmentée par rapport au modèle précédent

0

Sony - α58 - Un reflex à objectifs interchangeables

0

Panasonic - DMC-FZ70 - Le premier Lumix avec un zoom 60x