Published on June 27th,2013 at 3:52 AM
By >RENO J. TIBKE

Les robots japonais : Yaskawa Motoman ouvre une succursale en Chine – Une secousse dans le marché du travail ?

Japanese Robots: Yaskawa Goes to China; Shudder the Labor Market [WORKING]

Sur Terre on estime à 1,240,000 le nombre de robots industriels en opération. Environ 230,000 ont été fabriqués au Japon et vendus dans le monde entier par Yaskawa Motoman. Plus tôt dans la semaine, ils ont ouvert leur première usine en Chine, ce qui signifie que les chinois construisent des robots pour les japonais, en Chine, afin de revendre à la Chine. C’est assez paradoxal.

• • •

Les robots :
Ceux qui aiment les robots mais qui vivent en dehors du monde des passionnés de robotique ne connaissent pas nécessairement Yaskawa Motoman de nom, mais grâce aux vidéos Youtube qui montrent des machines distribuant des cartes, fabriquant de la nourriture, jouant au golf, assemblant des choses, etc… Le semi-humanoïde SDA10F (parfois appelé Dexter Bot) vous est, par exemple, peut- être familier :

SDA10F “Dexter Bot” distribue des cartes à l’IMTS 2012

Yaskawa Motoman est la division spécialisée en robotique industrielle de l’entreprise pratiquement centenaire Yaskawa Electric Corporation qui est basée à Kitakyushu au Japon. Jusqu’à maintenant, tous leurs robots ont été produits sur l’archipel mais il y a quelques jours ils ont ouvert leur première usine en Chine. Les nouveaux locaux situés à Changzhou dans la province de Jiangsu est désormais la fabrique de robots industriels la plus grande du monde. Les robots construits là-bas seront principalement utilisés par le secteur de l’automobile (pour souder, peindre et transporter les matériaux).

“Donc des robots industriels vont construire des robots industriels dans cette usine de robots industriels ?!”

Bien sûr, c’est la première chose qu’on se demande quand on est… enthousiaste. Mais pour l’assemblage, il semblerait que la réponse soit non (à gauche et au milieu ci-dessous). cependant, sur la droite, une capture d’écran d’un reportage de NHK montre un robot industriel en train de peindre un robot industriel dans l’usine. C’est cool, mais ce n’est pas vraiment Skynet de Terminator où les robots construisent des robots pour provoquer l’apocalypse ou un truc du genre.


(Tant que nous y sommes, on ne dirait pas, mais l’histoire des robots industriels et de l’automatisation au Japon est beaucoup plus intéressante qu’il n’y paraît : Japan’s Industrial Robotics Situation: it’s Interesting. Seriously!)

La grande question qui pourrait être un gros problème :
La plupart des médias japonais et chinois ont profité de cet événement pour parler de l’éventuelle hausse du coût de la main d’oeuvre en Chine et surtout pour poser la question du Pourquoi, mais personne n’est venu pour répondre “Bah, c’est comme ça : les robots ne se plaignent pas de leur salaire, ne se blessent pas, ne prennent pas de pause, se suicident rarement… Vous savez, tous ces trucs que les mammifères mous et sensibles font. Ils coûtent peut-être cher au départ mais le retour sur investissement est rapide.” Oui, c’est sûr, il y a beaucoup à gagner de la main d’oeuvre robotique… Pour ceux qui peuvent se le permettre. Pas pour ceux qui ne peuvent pas.

Mais ce n’est pas vraiment nouveau. Il y a deux ans, Xin Hua News annonçait que Foxconn envisageait d’incorporer de la main d’oeuvre robotique au sein de son incroyable masse salariale de 1.2 millions d’humains. L’idée était d’accroître le nombre de “travailleurs” à 10,000 puis à 1,000,000 en trois ans. Nous verrons bien ce qui arrivera l’année prochaine mais il est évident que la main d’oeuvre humaine est devenue un problème dans le grand fleuve des profits réalisés par l’usine du monde. Il fut un temps infatigable, malléable et pas chère, la main d’oeuvre chinoise est devenue antagoniste et de plus en plus onéreuse. Les capitaines de l’industrie chinoise comme Terry Gou de Foxconn l’ont prévu depuis longtemps et commencent à implémenter de la main d’oeuvre robotique prête au travail, éventuellement source de profits, et non soumise aux droits de l’homme.

Et voilà pourquoi Yaskawa est accueilli à bras ouverts en Chine.

Pour le moment on les réserve au travail dur, mais soyons réalistes : y’a-t-il encore beaucoup de travail qui soit exclusif aux mains humaines ? Baxter de Rethink Robotics et Nextage de Kawada Industries, par exemple, offrent la preuve que le travail réalisé par cinq doigts fragiles est loin d’être en expansion et que la technologie ne compte pas vraiment s’arrêter là.

L’économie de marché, le capitalisme, c’est qu’on fait en tant qu’humains et il semblerait que ce soit le système économique le meilleur qu’on puisse implémenter, ou tout du moins, c’est le moindre mal. De temps en temps néanmoins, on remarque des marchés économiques qui se développent à toute vitesse et qui montrent une inaptitude flagrante à l’auto-régulation. Du coup, est-ce que la généralisation de la main d’oeuvre robotique, très profitable à court terme, pourrait détruire l’économie de la Chine ? Absolument pas. Est-ce qu’elle pourrait la secouer ? Peut-être, peut-être, oui.

Peut-être que les chefs de file de l’industrie chinoise iront doucement et sûrement, mais y aller de cette façon ne permet pas de s’acheter des yachts ni des îles, donc il faut bien se poser la question : est-ce que Terry Gou et ses pairs sont assez idiots et avides de profits pour robotiser la seconde économie mondiale et la faire tomber en récession ? Est-ce que des licenciements massifs pourraient causer un tel effet ? C’est difficile à dire mais à moins que les robots ne commencent soudain à devenir moins efficaces et plus chers, on le saura.

Et vous savez, le Japon, récemment rétrogradé troisième économie mondiale mais si enthousiaste dans l’investissement dans la robotique pour ses plus grands partenaires commerciaux (Yaskawa n’est pas seul), ne serait certainement pas contre une remontée dans le classement.

Hey… ahhhhh, ohhhh, Yaskawa !
Bien joué, bien joué.

• • •

Reno J. Tibke est le fondateur et l’administrateur d’Anthrobotic.com et un contributeur de Robohub.org.

VIA : NHK (Japanese/日本語)
Images : Yaskawa Motoman; NHK

              
Related Articles


 

0

au by KDDI - Prévente exclusive de billets pour le concert de Kyary Pamyu Pamyu - Disponible UNIQUEMENT pour les membres "au Smart Pass"

0

Thanko - Une batterie haute-capacité 3.200mAh intégrée à une coque super fine pour le Galaxy S4

Comments
 

 

0

Sharp - Un carnet de notes électronique capable de sauver plus de 2000 pages de données

0

LG - La Pocket Photo va sortir en rose

1

Transformez votre iPhone 4/4S ou 5 en caméra grâce à Donya

0

Elecom - Une batterie nomade pour smartphone déclinée de multiples façons

0

Thanko - Un appareil téléphoto zoom optique 30x "APOLLO2" - Faites des photos d'objets situés à 40m

0

Elecom - PC GLASSES - Elle réduisent la lumière bleue de 65% et la fatigue oculaire

0

Le robot pneumatique IBIS pour 1/10ème du coût du da Vinci

0

Thanko - Une caméra en forme de stylo - Capable de filmer en HD 1080p

0

Contrôlez votre rythme cardiaque seulement en portant un t-shirt rempli de ces électrodes textiles

0

Sanwa Supply - Un support de tablette aimanté

0

NTT Docomo - Disney Mobile on Docomo F-07E - Un smartphone officiel Disney

0

LG - Des moniteurs ultra-larges avec ratio cinéma 21:9

0

JVC Kenwood - ADDIXXION "GC-XA2" - Résistance à l'eau, à la poussière, aux chocs et au froid

0

Thanko - Une batterie portable 7,5mm de la taille d'une carte de crédit - Une capacité augmentée par rapport au modèle précédent

0

Sony - α58 - Un reflex à objectifs interchangeables

0

Panasonic - DMC-FZ70 - Le premier Lumix avec un zoom 60x