Published on June 21st,2013 at 2:52 AM
By >RENO J. TIBKE

Les robots japonais : un robot d’exploration Honda se rend à Fukushima. Enfin un peu d’action pour (une partie d’) ASIMO !

Honda's ASIMO-based Fukushima-bot

Les premiers problèmes à Fukushima ont rapidement été suivis par l’attente d’un ASIMO à la rescousse. L’humanoïde de Honda est encore loin d’en être capable, mais leur nouveau Robot d’exploration à haute mobilitégh-Access Survey Robot est au travail, et en lot de consolation, il comporte des parties d’ASIMO.

• • •

Après plus de deux ans de recherche et de développement, en collaboration avec le Japan’s National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (AIST) et avec les conseils et la supervision de la Tokyo Electric Power Company (TEPCO), Honda ha finalement réussi à participer à la récupération et à la réparation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.


Ce robot à haute mobilité fait tout ce qu’un robot à haute mobilité fait
Exploration à haute mobilité” n’est pas un nom super créatif mais il correspond bien à ce que ce robot en deux parties fait : 1. un déplacement via un chassis avec une plateforme à hauteur variable permettant aux opérateurs de se rendre dans endroits difficiles d’accès jusqu’à 7m de haut (technologie AIST); 2. un rendu visuel grâce au bras équipé d’une caméra et à la cartographie 3D automatique des environs immédiats du robot (merci, ASIMO !); 3. un nouveau système de contrôle qui augmente la dextérité en permettant aux opérateurs de manipuler plusieurs articulations à la fois (encore de la technologie ASIMO); et 4. une résistance aux choc, c’est à dire que dans la mesure du raisonnable, les bras du robot resteront stables et continueront leurs actions même si d’autres parties de la machine bougent  ( le plus gros cadeau de la part d’ASIMO, détaillé ci-dessous).

Les avancées et les bénéfices de ce robot son plutôt claires :
Le centre de gravité très bas de l’AIST lui permet de se déplacer en terrain difficile et, quand le bras est déployé, c’est aussi probablement un des plus grands robots autonome (du moins parmi les robots qui savent faire quelque chose).

Le premier des deux cadeaux d’ASIMO est visuellement subtile mais a une importance significative. Exécuter des actions très importantes via une caméra à objectif unique est le gros problème des robots actuels dans le domaine de la réparation et récupération robotisée, du coup le système de vue 3D des environs immédiats du robot combiné avec la dextérité augmentée est vraiment bienvenu. Le second cadeau d’ASIMO est le don de stabilité. Nous allons voir comment ça marche ci-dessous.


C’est certainement un événement et tandis qu’il travaille avec d’autres machines qui sont déjà à Fukushima (lire : Japan’s Robot Renaissance: Fukushima’s Silver Lining), le nouveau robot de Honda est une contribution unique dans l’effort de récupération et de réparation. Génial, c’est super !

Mais attendez…
La section spécialisée en robotique de Honda (voir : Honda Robots for the HomeHonda Robots You Wear) a passé deux ans sur ce projet ? Même des techniciens amateurs savent que nous avons déjà des robots durables et efficaces avec des caméras et des bras puissants depuis une décennie (cf : iRobot), et les amateurs un peu plus éclairés qui s’y connaissent un peu plus en robotique savent que Honda travaille sur ses robots humanoïdes bipèdes depuis près de 30 ans.

L’expérience de Honda accroît les attentes de tout le monde, du coup quand les choses vont mal à Fukushima et même EN CE MOMENT, il n’est pas déraisonnable de se demander pourquoi ils ont réinventé le robot sur chassis et pourquoi il n’y a toujours pas de résultat pratique pour tout l’argent, le temps et la réflexion investis dans ASIMO. Est-ce que ce robot peut au moins… faire quelque chose !?

Les cadeaux d’ASIMO : l’humanoïde a bel et bien contribué
ASIMO est souvent étiqueté comme étant le robot humanoïde le plus avancé au monde (ce qui est récemment devenu un point de débat), et il a quelques capacités autonomes, mais ce qui l’a rendu célèbre aux yeux du public est extrêmement chorégraphié dans un environnement ultra-spécialisé. Les passionnés parmi nous savent qu’il est totalement absurde d’espérer autre chose d’ASIMO, mais nous savions en revanche qu’ASIMO est et a toujours été un outil de recherche avec un incroyable potentiel. Honda, qui s’est excusé publiquement de son impossibilité à s’impliquer immédiatement dans la récupération et la réparation de Fukushima, s’est tout de suite mise au travail :


(pour voir le bras robotique dérivé d’Asimo en action, allez à 14:50 dans ce documentaire NHK)

Le bras robotique auto-stabilisant créé par les ingénieur de Honda est le prédécesseur évident de celui qui est monté sur le nouveau robot d’exploration à haute mobilité. Le travail a donc payé. Le prototype a fourni des données, de l’inspiration et il a été ensuite rangé dans le hangar des robots perdus de Honda ou un truc du genre.

L’a-t-il vraiment été ? C’est une spéculation, mais et si le bras n’était pas sur une étagère quelque part ? Et si, peut-être, il y avait un autre corps… qui n’étais pas ASIMO ?

Trompez Honda une fois, honte à vous…
Naïvement, mais avec un espoir inspiré directement du succès technologique de Honda, le monde a demandé à ASIMO de l’aide pour Fukushima, mais Honda ne pouvait rien faire. Maintenant, la pression est alimentée par le très intéressant DARPA Robotics Challenge inspiré par Fukushima, célèbre pour la compétition internationale pour les prix et le prestige (notre reportage). De plus, à l’horizon pointe la possibilité que les meilleurs robots du Japon puissent être dépassés une fois encore par quelque chose venant des USA, de Corée, de Pologne ou d’Allemagne. Mais autant de pression offre aussi beaucoup de motivation.

Les ingénieurs Honda ont conçu un bras auto-stabilisant amélioré de la jambe d’ASIMO en 8 mois. Pendant les 18 autres qui sont passés depuis, n’ont-ils réussi qu’à attacher ce bras à un châssis avec un très long cou ?

La couverture sur la robotique d’Akihabara News vous tiendra au courant des développements et c’est important parce que mis à part si Honda espère se faire tromper à nouveau, il faut bien se dire qu’ils sont restés au travail et que j’image ci-dessous est bien plus qu’un simple rendu 3D, mais quelque chose d’extraordinaire.


• • •

Reno J. Tibke est le fondateur et l’administrateur d’Anthrobotic.com et un contributeur de Robohub.org.

VIA : IT Media (Japanese/日本語); Honda Robotics (Japanese/日本語)
Images : Honda Robotics; NHK

              
Related Articles


 

0

Cheetah-Cub, un chat suisse qui court comme un robot. Euh, non...

0

JTT - Urusakunai Kara OK! Mute Microphone USB - Profitez du karaoké et chantez à tue-tête chez vous !

Comments
 

 

0

Sharp - Un carnet de notes électronique capable de sauver plus de 2000 pages de données

0

LG - La Pocket Photo va sortir en rose

1

Transformez votre iPhone 4/4S ou 5 en caméra grâce à Donya

0

Elecom - Une batterie nomade pour smartphone déclinée de multiples façons

0

Thanko - Un appareil téléphoto zoom optique 30x "APOLLO2" - Faites des photos d'objets situés à 40m

0

Elecom - PC GLASSES - Elle réduisent la lumière bleue de 65% et la fatigue oculaire

0

Le robot pneumatique IBIS pour 1/10ème du coût du da Vinci

0

Thanko - Une caméra en forme de stylo - Capable de filmer en HD 1080p

0

Contrôlez votre rythme cardiaque seulement en portant un t-shirt rempli de ces électrodes textiles

0

Sanwa Supply - Un support de tablette aimanté

0

NTT Docomo - Disney Mobile on Docomo F-07E - Un smartphone officiel Disney

0

LG - Des moniteurs ultra-larges avec ratio cinéma 21:9

0

JVC Kenwood - ADDIXXION "GC-XA2" - Résistance à l'eau, à la poussière, aux chocs et au froid

0

Thanko - Une batterie portable 7,5mm de la taille d'une carte de crédit - Une capacité augmentée par rapport au modèle précédent

0

Sony - α58 - Un reflex à objectifs interchangeables

0

Panasonic - DMC-FZ70 - Le premier Lumix avec un zoom 60x